Communiqués de presse de l’académie de Versailles

12 novembre – Le nouveau Bac en 2021 : NON à une éducation physique et sportive sacrifiée !

Pourquoi nos élèves du lycée Les Sept Mares de MAUREPAS n’auraient pas accès à un enseignement de spécialité en EPS ?

Les nouveaux textes officiels des programmes du lycée et du bac font disparaître l’enseignement de l’option d’exploration et de complément en EPS implanté dans une centaine d’établissements en France dont notre lycée, le lycée Les Sept Mares de Maurepas. Nos actuels élèves de secondes ne pourront donc poursuivre l’enseignement suivi cette année, ils sont les premiers victimes et otages de cette suppression. À la rentrée prochaine, plus aucun élève des collèges du secteur ne pourra suivre au lycée cette formation…lire le communiqué de presse

Lire l’article de Toutes les Nouvelles (mercredi 14 novembre 2018)


6 juillet – Essonne : les sections sportives des collèges craignent pour leur avenir (article du Parisien)

Le syndicat SNEP-FSU dénonce la suppression de subventions que le département leur versait jusqu’ici. Cette « coupe sombre » pourrait mettre en péril la pérennité de certaines de ces 51 sections….lire la suite


29 juin – Compte rendu d’audience des enseignants d’EPS du L7M avec la députée des Yvelines

Les enseignants d’EPS du Lycée les Sept Mares de Maurepas ont été reçus vendredi 29 juin 2018 par Mme Aurore Bergé, députée de la circonscription, pour évoquer avec elle leur dépit et même un peu leur colère de voir l’enseignement complémentaire en EPS (communément appelé option « lourde » de 5h) disparaître de la maquette du futur baccalauréat…lire la suite


23 mai 2018 : Avec la section locale du SNEP-FSU, les enseignants d’EPS du lycée les Sept Mares de Maurepas (78) organise une « veillée funèbre » devant le lycée mardi 5 juin à 18hlire le communiqué de presse

lire l’article du Parisien du 6 juin 2018


9 avril 2018 : Les enseignants d’EPS du lycée Les 7 Mares de Maurepas dénoncent la suppression de l’enseignement complémentaire en EPS (4 heures par semaine) à l’occasion de la réforme du lycée. Cet enseignement, dispensé aux élèves de premières et de terminales, devrait disparaître respectivement à la rentrée 2019 et 2020….lire la suite


4 avril 2018 : Avec la section locale du SNEP-FSU, les enseignants d’EPS du collège Louis Pasteur de Brunoy (91) exigentlire la suite

  • Une mise à disposition d’infrastructure (à la suite de la fermeture du dojo les 5 enseignants d’EPS ne peuvent dispenser que 37h30 hebdomadaires dans des installations couvertes sur 106 heures de cours par semaine. 64,6% des cours sont dehors, élèves et enseignants sont complètement dépendants des conditions météorologiques.
  • De plus, les cours à l’extérieur qui se font sur un plateau en béton sont également dépendants de l’entretien et de la sécurité de ce dernier (serrures régulièrement fracturées et déchets de tout type, tessons de bouteilles) des photos étant visibles : Cliquez ici

5 mars 2018 : Avec la section locale du SNEP-FSU, les enseignants d’EPS des collèges et lycées de Maurepas, Coignières et Elancourt (78) exigent…lire la suite

  • l’accélération de la reconstruction de la piscine de Maurepas et la signature d’une convention avec le Conseil départemental pour les collèges et le Conseil régional pour les lycées afin d’assurer la gratuité des créneaux horaires permettant à toutes les classes de suivre l’enseignement de la natation
  • la rénovation du stade d’athlétisme Guy Boniface d’Elancourt (état de dégradation importante)
  • la rénovation du gymnase Lionel Terray à Elancourt (état de dégradation importante)
  • l’arrêt des réquisitions de gymnases pour les vœux des maires ou autres événements non sportifs, privant les collégiens et lycéens de leurs cours d’EPS