Edito

Entrée en résistance !

Après des vacances salutaires et méritées où chacun aura pu tour à tour :

  • S’enthousiasmer devant la victoire des bleus en coupe du monde de football tout en s’inquiétant du fossé grandissant entre les réussites de notre élite sportive et la politique gouvernementale au rabais assignée à celles du sport pour tous…
  • S’interroger avec perplexité quant au fonctionnement interne de l’Etat, devant l’affaire Benalla…
  • Ou bien encore s’indigner contre les effets cataclysmiques de ce capitalisme sans frein qui dévaste à grande vitesse notre planète (canicules chroniques, incendies ou catastrophe génoise)…

Nous voici prêt-e-s pour une nouvelle rentrée. Mais qu’en est-il vraiment du sort que réserve la politique du gouvernement Macron à notre discipline ?

Il y a un an à peine, notre ministre annonçait tout l’intérêt qu’il portait à l’EPS, voyant en elle une discipline indispensable dans la formation des jeunes, vantant les mérites du sport scolaire à la française… Bref un ministre très fort en com’ mais beaucoup moins en actes car son bilan après un an est moins élogieux : Il n’est pas revenu sur l’absence d’évaluation spécifique de l’EPS au DNB; les 1000 sections sportives scolaires supplémentaires annoncées n’ont pas été créées; avec la réforme du lycée, l’EPS perd ses options de complément et devient une des seules disciplines à ne pas proposer d’enseignement de spécialité; les horaires sont diminués dans le cadre de l’enseignement professionnel; sans oublier la suppression de 20% du nombre de postes au concours… N’en jetez plus, la coupe (du monde de l’EPS) est pleine !

Le SNEP-FSU Versailles condamne ce décalage abyssal entre les annonces ministérielles et la réalité pour notre discipline qui se trouve là, de plus en plus fragilisée. Comme nous n’avons pas manqué de le faire durant toute l’année dernière, nous continuerons à dénoncer ces choix comptables Macroniens en défendant, exposant et en revendiquant notre vision politique en faveur de la réussite éducative et sportive pour tous nos élèves.

Ainsi vous trouverez dans le bulletin académique adressé à toute la profession, l’annonce des congrès à venir : TZR, réforme lycées/LP et celle du colloque national sur l’EPS et l’école de demain, mi-novembre à Villejuif, à ne rater sous aucun prétexte ! À lire également pour mieux se rendre compte des actions du SNEP-FSU sur tous les fronts du métier dans notre académie, nos articles sur les équipements, le sport scolaire, l’accueil et l’accompagnement des 65 stagiaires, le bilan du mouvement intra et les bagarres menées par nos commissaires paritaires…

Avec vous, nous aurons également à réussir fin novembre / début décembre, les élections professionnelles et ainsi renforcer le poids collectif indéniable exercé par notre outil syndical légitime et reconnu. Une profession solidaire et rassemblée autour de son syndicat majoritaire, ça peut tout changer !

Cette année encore, ensemble résistons partout où cela sera nécessaire pour continuer de faire exister l’EPS et le sport scolaire selon ces dimensions éducatives fortes que l’école leur reconnait mais que nos gouvernements successifs ont pourtant bien du mal à étendre et prioriser …

Éric

« La résistance serait dans une convergence, une transition
qui mettrait au centre l’essentiel et le commun.
Cette transition dépend de nous et de nos forces »

Pascal Chabot, « Exister, résister, ce qui dépend de nous »